Quand on sait qu’un chauffeur est payé en moyenne 550$ par semaine, c’est difficile à assumer. via le JDM

Il n’y a pas que dans le secteur agricole où les entreprises ont du mal à trouver de la main d’oeuvre. Laveur de voiture, chauffeur de camion, infirmière, soudeur, carrossier, électromécanicien; plusieurs métiers font face à une pénurie de travailleurs.

«Il manque 52 000 chauffeurs de camion en ce moment au Québec,» affirme Yan Humblebee, qui préside la plus vieille agence de placement en transport routier de la province, Placement Routier Express. «Le problème est qu’on offre en ce moment le même salaire que dans les années 70.» Depuis l’avènement des contrôles routier opérés par la SAAQ depuis dix ans, c’est pire: «On se fait donner des amendes de plusieurs centaines de dollars pour des infractions mineures. Quand on sait qu’un chauffeur est payé en moyenne 550$ par semaine, c’est difficile à assumer.»

 

La suite dans l’article du Journal de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien