Montréal mettra tout sur le dos des camions…

Francis Tremblay

 

Une si belle ville… une ville d’action, le grand prix, les festivals, la Catherine, le vieux port… Iy’a aussi les restaurants et les bars qui font de Montréal une place de choix. Il y’a les bons cotés de la ville et aussi l’aspect moche. Comme quand on magasine un tout inclus et qu’on voit les belles photos de la place, mais une fois sur les lieux c’est un peu plus différent.

La ville orange…
Je viens d’écouter la superbe série à Télé Québec: MTL qui retrace l’histoire de la ville dans le cadre du 375ème anniversaire de Montréal. J’ai adoré, mais bon dieu qu’est qui a pu bien se passer au fil des ans?
Cette ville côté infrastructures à été laissée tombée. Les grandes constructions de la révolution tranquille ont été construites et laissées pour contre. Quelle honte de circuler sur l’échangeur Turcot… De traverser les ponts Champlain et Mercier…  de se retrouver sur le Métropolitain…
En plus, nous camionneurs devont affronter les aléas de cette circulation. Circulation entachée par le grand nombre de véhicules, de travaux et de camions.
J’entends en ce moment tout le monde allumer et soudainement  vouloir mettre mon industrie responsable des malheurs de la ville et même mieux, forcer mon industrie à payer pour ces mauvaises décisions des 50 dernières années…
Vous voulez rire?
Le gouvernement me fait peur et les instances municipales aussi…  Les grands penseurs vont nous faire le coup mes amis.
Oh oui…
Interdire les poids lourds aux heures de pointes? Forcer les entreprises à engager du personnel la nuit? Ils vont tout faire pour nous imposer ça… Sans lubrifiant en plus.
Pensez- vous vraiment que des gens vont travailler de nuit?
Vous rêvez en couleur… nous sommes à l’époque où travailler est essentiel, mais plus à n’importe quel prix. Les gens veulent (et ils ont le droit) la meilleure qualités de vie possible.
Les plus vieux diront… moi j’ai travaillé fort pour avoir ce que j’ai maintenant… Qu’ils travaillent… Ils ont raison, mais cette mentalité chez les nouveaux travailleurs n’est pas la même aujourd’hui!
Donc on ne trouvera pas la main d’œuvre à la fois pour les entrepôts et le camionnage la nuit…
Alors l’idée est à oublier, car même les employeurs ne pourront obliger leurs employés à être de nuit, car ils iront travailler ailleurs…
En plus, rajouter que le Québec n’a pas de place pour les camions… Je parle de truck stop près de l’île… ca aussi c’est un autre dossier.
La faute et le gros de la solution passe par autre chose que les camions…
Mais nous avons des imbéciles qui gèrent nos ministères…donc attendez vous a des décisions de bozo…
Ça sera aux camionneurs bientôt de dire non!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien