Levée complète des tarifs sur l’aluminium canadien.

Montréal, 17 mai 2019 – L’administration américaine a annoncé la suppression totale et permanente des tarifs douaniers sur les importations d’aluminium en provenance du Canada, ainsi qu’un engagement conjoint avec le Canada et le Mexique de traiter les problèmes potentiels de transbordement, de dumping ou subventionné, ainsi que les augmentations soudaines de produits importés pouvant affecter la chaîne de valeur nord-américaine. Selon Jean Simard, président et chef de la direction de l’AAC, « À compter de la semaine prochaine, le Canada et le Mexique seront les deux seuls pays au monde à avoir un accès complet et sans restriction au marché américain. »

« Cette décision présidentielle, affirme Jean Simard, président et chef de la direction de l’AAC, assure la pleine réalisation du potentiel du nouvel accord de libre-échange entre nos trois pays en mettant fin à l’incertitude néfaste qui nuisait au développement de l’industrie canadienne et nord-américaine de l’aluminium. Il est temps de tourner la page et de redoubler d’efforts afin d’assurer la croissance de la chaîne de valeur nord-américaine de l’aluminium. Les élus canadiens de tous les partis doivent maintenant saisir l’occasion offerte par cette victoire à l’arraché, et appuyer la ratification de l’ACEUM d’ici l’ajournement du Parlement. »

Cette exemption contribuera à protéger les chaînes de valeur hautement intégrées en Amérique du Nord, qui emploient des centaines de milliers de travailleurs de la classe moyenne. « Nous sommes reconnaissants aux gouvernements du Canada et du Québec, à monsieur Trudeau et madame Freeland particulièrement, ainsi qu’à notre ambassadeur David McNaughton, dont la persévérance a porté fruit, ainsi qu’aux représentants du gouvernement et de l’industrie des États-Unis, en particulier le sénateur Grassley, ainsi que ses collègues du Congrès américain qui ont plaidé en faveur du Canada auprès de l’administration, en faisant valoir l’étroit partenariat stratégique et historique qui nous unit » d’ajouter Jean Simard.

Nous pouvons enfin rediriger notre attention sur la véritable source du problème, soit la surcapacité d’aluminium à l’échelle mondiale, qui découle d’aides gouvernementales inéquitables tel que démontré dans le rapport de l’OCDE. La Chine, qui représente 54 % de l’aluminium primaire et 53 % de l’aluminium transformé dans le monde, est le plus important producteur d’aluminium sur la planète. Toute solution visant à remédier au problème mondial d’offre excédentaire doit nécessairement tenir compte de la Chine.

L’Association de l’aluminium du Canada, avec ses partenaires de longue date, The Aluminum Association et European Aluminium, ainsi qu’avec les gouvernements du Québec et du Canada, continuera de travailler à la recherche d’une solution au problème mondial de surcapacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien