Le CN étend ses services de chaîne d’approvisionnement intermodale ferroviaire en Amérique du Nord grâce à l’acquisition de la division intermodale de H&R Transport

MONTRÉAL, 09 mai 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) a conclu, par l’intermédiaire d’une filiale, une entente en vue d’acquérir la division intermodale de H&R Transport Limited, une entreprise albertaine.

« H&R est reconnue en Alberta et dans l’ensemble de l’industrie pour ses investissements dans son personnel, ses systèmes et ses actifs, ainsi que pour ses services axés sur la clientèle et ses activités exemplaires, une façon de faire qui s’harmonise avec la stratégie du CN qui consiste à accroître sa présence dans le transport des biens de consommation », a déclaré Jean-Jacques Ruest, président-directeur général du CN. « Dans une économie de consommation en pleine croissance qui exige des solutions de transport plus complexes, la stratégie du CN est d’offrir davantage de solutions de chaîne d’approvisionnement ferroviaire de bout en bout à une grande diversité de clients. »

« La famille Foder a grandement contribué à établir cette orientation clients tout au long du parcours de H&R et nous serons heureux de continuer à offrir ce service exceptionnel en tant que membre de la famille du CN », a ajouté David Thiessen, chef de la direction de H&R.

« Le CN reconnaît le rôle de la famille Foder qui a fait l’acquisition de H&R au début des années 1950 et qui a travaillé dur pour développer l’entreprise qui, à ses débuts à Lethbridge en Alberta, n’exploitait que deux camions », a commenté Keith Reardon, premier vice-président Expansion de la chaîne d’approvisionnement, Produits de consommation du CN. « Nous avons une relation de longue date avec H&R Transport. En tant que partenaire de la chaîne d’approvisionnement traversant le pays, nous savons que ses investissements continus dans la technologie et dans son personnel lui ont valu une réputation très enviable. »

La transaction est conditionnelle au respect des conditions de clôture habituelles.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et en vertu de la législation canadienne relative aux valeurs mobilières. De par leur caractère, les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie prévient que ses hypothèses pourraient ne pas s’avérer et qu’en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d’incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s’attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d’autres termes semblables.

Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d’autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les facteurs de risque importants qui pourraient influer sur les énoncés prospectifs comprennent, sans en exclure d’autres : le risque que l’acquisition de Transport H&R, qui est sujette à des conditions de clôture, ne soit pas conclue; les impacts de la conjoncture économique et commerciale en général; la concurrence dans le secteur; la variabilité des taux d’inflation, de change et d’intérêt; les variations de prix du carburant; les nouvelles dispositions législatives et (ou) réglementaires; la conformité aux lois et règlements sur l’environnement; les mesures prises par les organismes de réglementation; l’augmentation des charges relatives à l’entretien et à l’exploitation; les menaces à la sécurité; la dépendance à l’égard de la technologie; les restrictions au commerce; le transport de matières dangereuses; les différents événements qui pourraient perturber l’exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les incendies, les inondations et les tremblements de terre; les changements climatiques; les négociations syndicales et les interruptions de travail; les réclamations liées à l’environnement; les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges; les risques et obligations résultant de déraillements; l’échéancier et la réalisation des programmes de dépenses en immobilisations; de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver une description des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur l’information disponible à la date où ils sont formulés. Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d’événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l’exigent les lois applicables sur les valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure que le CN fera d’autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Véritable pilier de l’économie, le CN transporte annuellement des marchandises d’une valeur de plus de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire de quelque 20 000 milles de parcours couvrant le Canada et le centre des États-Unis. Le CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l’adresse www.cn.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien